IMG 20170720 WA0116 - Interview ISIYU.FR x TIIMO

Interview ISIYU.FR x TIIMO

Le magazine Isiyu.fr a rencontré le jeune artiste Guadeloupéen  TIIMO du label Hymne Mortal Empire pour une interview exclusive.

TIIMO ISIYU 3 200x300 - Interview ISIYU.FR x TIIMOISIYU.FR : Bonjour TIIMO, bienvenue sur ISIYU.fr, jeune artiste guadeloupéen de 22 ans, auteur, interprète, quand as-tu décidé de te lancer dans la musique? Comment cela s’est passé?

TIIMO : Bonjour et merci, je suis très content de pouvoir échanger avec ISIYU.FR. J’ai commencé en 4ème, en reprenant les sons d’artistes locaux comme Young Chang MC, les responsables de la cantine nous ont même fait apprendre « L’école » de Saïk. J’ai commencé à écrire et enregistrer avec une bande d’amis, sur Audacity. En première j’ai commencé à poser mes sons mais avant ça j’ai fait un travail sur moi-même.

 

 

ISIYU.FR : Si tu devais définir ton style, quel serait-il ?

TIIMO : Je ne me base pas sur un style en particulier, c’est au feeling. En fonction de la vibe, j’aime bien mélanger les styles. On a des vibes assez variées, on essaye tout ce qui nous touche ici en Guadeloupe. Le fait que j’ai vécu en France, j’aime bien aussi chanter en français. C’est un mélange de sonorités et de vibes tant caribéennes qu’européennes.

 

ISIYU.FR : Quels sont tes influences, quels sont les artistes que l’on retrouve toujours dans tes playlists?

TIIMO : Booba, Damso, Drake, Young Chang et Drexx. Je me suis limité mais j’écoute un peu de tout (rires). Il y a la base et ceux que je t’ai cité ils en font partie.

 

ISIYU.FR : En 2016, on a pu te voir poser sur le morceau “A ki’w” avec T-Stone, Tizen et Naiky, comment l’idée de travailler ensemble vous est venue ? C’était ta première collaboration?

TIIMO : Ce n’était ma première collaboration mais sur ce son on a tous décidé de s’impliquer dans ce projet. On a estimé que quelque chose devait être fait par la nouvelle génération.

Les artistes qui sont déjà connus, sont déjà ancrés mais derrière aussi il y a une jeunesse qui travaille et qui essaye de partager de bonnes vibes.

 

ISIYU.FR : En 2015 tu sors ton EP, “Histoire sans fin”, lien disponible sur ta page Facebook, on peut y retrouver des sons connus, comme le morceau éponyme ou encore “An nou ay”, parle-nous un peu de ce premier projet.

TIIMO : J’avais déjà écrit avant « Histoire sans fin ». J’ai tourné « Haters », mon premier clip avec Hymnmortal Empire. L’EP raconte certains moments de mon vécu, de ma vie pas forcément artistique. Tout ce qui m’a permis d’arriver là, comme le morceau hommage « Mama ». Il y a aussi « Pé pa asimé » qui parle de la séparation de mes parents. C’était ma manière de me présenter mais il y a d’autres projets à venir et vous pourrez mieux cerner qui est l’artiste, qui est TIIMO.

 

ISIYU.FR : Pour un premier projet de cette taille, dans quel état d’esprit étais-tu, comment cela s’est passé ?

TIIMO : Je suis quelqu’un d’assez modeste, c’est Hymne-Mortal Empire qui m’a repéré grâce à une amie qui chantait aussi. J’ai fait quelques sessions studio, c’est allé très rapidement. J’ai une philosophie, j’essaie de ne pas penser au lendemain, je donne tout ce que j’ai, je vaux ce que je vaux donc ça passe ou ça casse. Pour le projet j’ai fait en fonction de la vibe. Il y a eu « Histoire sans fin » qui a rencontré un certain succès que je n’aurais pas imaginé. C’est le début d’une longue histoire et c’est une histoire sans fin.

 

ISIYU.FR : Comment est l’ambiance ? Entre le staff, les artistes…

TIIMO : Cela fait 3 ans que je suis avec Hymne-Mortal Empire et c’est vrai que c’est allé vite. Je suis bien entouré, pani fake* comme on dit dans nos sons. C’est allé vite et on a eu le temps de traîner ensemble. C’est devenu une team et en même temps une famille. Que ce soit du point de vue personnel ou professionnel, on se rejoint. Cela devient plus facile quand on doit travailler, on a plus de facilités, chacun donne son avis.

 

ISIYU.FR : Dans ton clip “Je le mérite”, signé PlayStudio, on te voit très à l’aise, qu’as-tu voulu exprimer ici ?

TIIMO : Pour ce morceau j’ai voulu montrer ce que j’avais acquis depuis le temps. J’ai voulu pousser le délire à fond. Je suis bien entouré aujourd’hui et le travail continue.

 

TIIMO ISIYU 200x300 - Interview ISIYU.FR x TIIMOISIYU.FR : Pour ton dernier titre “Owa an mwen” , comment as-tu travaillé ?

TIIMO : « Owa an mwen » est issu de la vidéo que j’ai faite pour le « Dancehall Challenge » sur Facebook, la vibe m’est venue comme ça. C’était sur une instru un peu moins lente et c’est venu au feeling. Mes chansons sont toujours basées sur ce que je vis, je n’invente pas. L’instru m’a donné envie de raconter une histoire entre deux personnes, une sorte d’histoire d’amour. Après ça a changé quand j’ai posé chez YungSpliff qui m’a beaucoup aiguillé, il a refait l’instru que l’on puisse mieux exploiter le morceau et moi-même j’ai changé quelques éléments. Le texte est le même, j’ai juste adapté le flow. Au début les retours étaient un peu mitigés pour ceux qui ont aimé la vidéo du challenge mais après ils m’ont dit qu’ils appréciaient les deux, on va dire qu’il fallait une réadaptation (rires). Pour le morceau en lui-même j’ai de bons retours et je vois que j’ai une petite fan base qui est là et ça fait plaisir.

*Fake = Faux


Suivre TIIMO sur les réseaux :

Facebook : TII MO Officiel
Twitter : @TiimoOfficiel
Instagram : Tiimo_officiel


Clip TIIMO – OWA AN MWEN


Clip TIIMO – ANNOU AY


Clip TIIMO – HISTOIRE SANS FIN


Clip TIIMO x T-STONE x TIZEN x NAIKY – A KIW

Snapchat 2077220358 100x100 - Interview ISIYU.FR x TIIMO
No revolutions without Music.

Laisser un commentaire